Interview

Renaud Benne

Chef d’escadron au CNFSR et co-organisateur des JNMM

Quel est le principe des Journées Nationales de la Moto et des Motards (JNMM) ? 

Ces journées constituent un événement inédit en France. Tout d’abord, l’événement est entièrement gratuit et accessible à tous les motards. Ensuite, ces journées se déroulent dans une caserne traditionnellement dédiée à la formation des gendarmes motocyclistes et vont réunir l’ensemble des acteurs régaliens, associatifs et privés autour d’un seul thème : la sécurité à moto.

Ainsi, par l’expertise, la formation, le savoir-être, les innovations technologiques des motos et des équipements, les JNMM permettent de présenter à un large public les différents leviers qui permettent de pratiquer notre passion avec raison.

La gendarmerie n’est pas organisatrice de manifestation et pourtant vous êtes présenté comme organisateur. Est-ce à dire que la gendarmerie a changé de métier ?

Depuis toujours, la gendarmerie se consacre aux actions de prévention, tant en milieu scolaire qu’associatif et parfois aussi dans le secteur privé. Ici, au Centre National de Formation à la Sécurité Routière (CNFSR) où nous recevons chaque année près de 1700 stagiaires, nous disposons d’une expertise reconnue en matière de formation motocycliste comme de contrôle des aptitudes. Parce que nous sommes convaincus que cette expertise peut profiter au plus grand nombre, il nous apparaissait opportun d’ouvrir nos portes, le temps d’un week-end et de dispenser, sur les plateaux de maniabilité mais également sur l’atelier « trajectoire de sécurité » et au gré des échanges, un peu de notre savoir-faire au service de la sécurité de chacun.

C’est la 6ème édition des JNMM, est ce qu’on peut dire qu’on a atteint la maturité ? Que la manifestation a trouvé son public ?

Pour les cinq premières éditions, le public a toujours répondu à cette invitation. Les JNMM sont gratuites, avec une organisation bien rodée qui permet à chacun, qu’il vienne à moto ou en voiture, de bénéficier d’une manifestation où tout est pensé pour que la journée soit la plus riche possible : essai des nouveautés motos en sécurité sur un parcours routier encadré par des gendarmes motocyclistes, initiation à la trajectoire de sécurité avec des instructeurs du CNFSR, maniabilité sur un plateau sécurisé avec des conseils individualisés, une quarantaine de stands présentant les actions de perfectionnement, les nouveautés en matière d’équipements ou de connectivité, mais aussi des espaces dédiés aux plus jeunes autour de la mobilité électrique. C’est ce cocktail qui fait la richesse des JNMM et qui, en se renouvelant chaque année, fait aussi son succès depuis 5 ans.

Quels sont les principaux enjeux de l’édition de cette année ? Qu’en attendez-vous ?

En 2019, nous souhaitons poursuivre la dynamique initiée en conjuguant à travers ces journées la passion et la raison, en insistant sur la perception des conditions de circulation, l’analyse des situations et la réalisation précise d’actions de conduite. Cela suppose de la lucidité et de la dextérité, mais aussi un partage d’expérience facilité par la proximité et la convivialité offertes par les JNMM.

Nous souhaitons également continuer à promouvoir le port de l’airbag. Intégré à notre tenue motocycliste depuis 2011 (un airbag filaire intégré à notre veste), il a montré toute sa pertinence et fait partie de l’équipement indispensable que chaque motard devrait porter, non par obligation, mais par raison.

L’an passé, un produit avait été développé par Club14 à l’occasion des JNMM avec le succès que l’on connaît. Cette année, cette offre a été reconduite. Nous sommes convaincus que la sécurité à moto passe avant tout par le savoir-être, puis par le savoir faire. Pour autant, lorsque cela ne suffit pas, l’airbag peut alors donner une seconde chance. C’est cette prise de conscience que nous souhaitons accompagner une nouvelle fois cette année, d’autant que l’offre en airbag n’a jamais été aussi complète.

Depuis maintenant trois ans vous mettez en lumière des start-ups de la prévention au travers d’un village des innovations. Pourquoi ce choix ?

Le village des innovations des JNMM est un endroit unique où les start-up, qu’elles soient juste créées ou confirmées, sont invitées à rencontrer directement leur public. Elles peuvent ainsi, au cours du week-end, présenter leur produit à des utilisateurs  avertis, recueillir les remarques, ouvrir de nouvelles pistes de développement. Avec une telle proximité, en arpentant l’allée des innovations, le public n’est pas simple consommateur, il est acteur du développement des produits de demain. Pour la sixième édition, ce sont dix start-up qui ont répondu à notre invitation et certaines nous semblent particulièrement prometteuses.

L’accent est également mis sur les enfants avec des mini-pistes et ce depuis l’origine. C’est un moyen d’attirer les familles ou un vrai axe de prévention ?

L’éducation routière, c’est un axe de prévention auquel nous croyons depuis plusieurs décennies, à travers notamment le permis piétons, la piste routière, le 10 de conduite, etc. Nous sommes persuadés que les bonnes attitudes s’acquièrent jeune à travers le continuum éducatif  Aussi, les enfants sont invités à évoluer sur les mini-pistes (dont une de trial électrique) mais il nous semblait également intéressant d’évoquer leur sécurité en qualité de passagers.

Que peut on vous souhaiter pour cette nouvelle édition ?

De la passion, avec raison !

Recevoir gratuitement mon invitation